Accueil Santé Douleur anale : comment se déroule le diagnostic ?

Douleur anale : comment se déroule le diagnostic ?

Si vous ressentez une douleur au niveau de votre anus, qu’on appelle aussi des douleurs anales, vous devez absolument vous rendre chez le docteur pour une consultation. Il peut s’agir de quelques pathologies où la prise en charge immédiate et le diagnostic peuvent être entrepris par votre médecin généraliste.

Les douleurs anales ont des origines variées ; avoir mal à cet emplacement ne signifie pas seulement que vous souffrez d’hémorroïdes, ça peut aussi être en rapport avec d’autres maladies.

Dans cet article, on va s’intéresser aux pathologies qui ont un rapport avec les douleurs anales afin de mieux comprendre ce phénomène.

Douleur anale : de quoi s’agit-il ?

Les douleurs qu’il vous arrive de ressentir au niveau du rectum ou de l’anus sont des symptômes courants. Les personnes qui en souffrent mettent le plus souvent beaucoup de temps avant de se rendre chez un médecin pour une consultation, généralement par peur des examens à faire ou par honte.

L’origine de ces douleurs est la plupart du temps due à une infection bénigne. Cependant, il est fréquent que les causes soient des fissures anales ou des hémorroïdes.

Quand on parle de fissure anale, on fait référence à une déchirure de la muqueuse de l’anus. Elle est généralement causée par les selles dures lors de leur évacuation. À ce moment-là, il se produit une contraction du sphincter (un muscle circulaire) après ou pendant que vous êtes à la selle.

Suite à cet incident, chaque passage à la selle représente une épreuve pour vous, en raison des douleurs que vous pourrez ressentir à cause de la déchirure dont vous êtes victime.

Les hémorroïdes quant à elles représentent des vaisseaux sanguins dilatés, qu’on appelle varices, autour et à l’intérieur de l’anus.

Il existe aussi d’autres causes qui peuvent vous provoquer des douleurs anales, comme :

  • un abcès ;
  • une inflammation du côlon ou du rectum ;
  • une tumeur ;
  • le syndrome spastique du plancher pelvien ;
  • une descente du rectum par l’anus.

Comment reconnaître les symptômes d’une douleur anale ?

Les douleurs anales que vous ressentez peuvent se manifester seulement quand vous vous rendez à la selle. Par ailleurs, elles peuvent également êtres présentes de manière permanente.

Les douleurs anales prennent des formes différentes, vous pouvez alors souffrir des symptômes suivants :

  • des saignements et une envie de se rendre à la selle ;
  • des démangeaisons et une diarrhée ;
  • une incontinence fécale (perte incontrôlée de selles) et des crampes.

Vous pouvez ressentir des douleurs soudaines, comme vous pouvez avoir des douleurs qui se développent avec le temps. Dans le cas où vous avez un abcès, il arrive que vous ayez de la fièvre.

Un cancer ou une diarrhée chronique sont en général suivis d’une importante perte de poids ; ce sont des symptômes à ne pas négliger et il est indispensable qu’ils soient traités dans les plus brefs délais et pour éviter le pire à votre santé.

Douleur anale : que faire pour l’éviter ?

Scientifiquement, une maladie survient dans le corps humain en raison d’un grand nombre de facteurs qui sont en cause. Pour réduire le risque de souffrir de douleur anale et d’une maladie en rapport avec ces douleurs, il faut adopter un certain comportement.

Pour diminuer ce risque, vous pouvez vous mettre à boire suffisamment, faire régulièrement des exercices, consommer des aliments riches en fibres afin de profiter d’un bon transit intestinal.

En agissant de la sorte, le plus souvent, c’est assez suffisant pour éviter de souffrir d’une infection de la partie anale. Dans le cas où ça ne marche pas et que vous ressentez des douleurs anales, empressez-vous d’aller voir un médecin pour avoir le traitement adéquat.

Douleur anale : comment se déroule le diagnostic ?

Au moment de vous rendre chez le médecin, celui-ci va commencer par vous poser quelques questions sur la nature des douleurs que vous ressentez et les symptômes qui sont associés.

Après vous avoir posé des questions et en fonction de vos réponses, il est tout à fait possible que le médecin procède à un toucher rectal. Rien ne sert de complexer ou de d’être gêné, mettez-vous dans la tête que c’est un médecin et qu’il ne fait que son travail.

Il va procéder à un examen pour savoir si l’origine des douleurs que vous ressentez se voient de l’extérieur, comme c’est le cas pour les hémorroïdes ou des fissures anales. Par la suite, dans le cas où les douleurs ne sont pas fortes et le permettent, le médecin peut faire un toucher rectal.

L’examen se résume à mettre un doigt dans votre anus pour pouvoir palper quelques organes internes et de constater le tonus du sphincter anal. Il est aussi possible que le médecin effectue une rectoscopie ; un examen à l’aide d’une caméra à l’intérieur de l’anus.

C’est en prenant conscience de la cause des douleurs que votre médecin peut vous prescrire un traitement adéquat. Quand les douleurs sont intenses, voire sévères, une opération est de rigueur. Dans ce cas, les médicaments ou les pommades ne suffisent pas.

Quelle cryptomonnaie acheter ?

Une cryptomonnaie est une monnaie numérique utilisée exclusivement sur Internet. Cette dernière ne dépend aucunement des banques et est liée à un système de...

Quels sont les services du meilleur hébergeur ?

À l’ère du numérique, toute entreprise souhaitant prospérer se doit de disposer d’un site web. Avec une stratégie de communication efficace, cela lui permettra...

Tarifs assurance scooter : quels facteurs agissent sur leur variation ?

L'assurance d'un véhicule est l'une des actions obligatoires à accomplir afin de rouler avec en toute légalité. Il faut savoir que tout type de...

Comment jouer au meilleur jeux crypto ?

Il ne suffit pas simplement d’être un passionné de jeux vidéo ou de la technologie pour s’aventurer dans les jeux virtuels. Vous devez maîtriser...

Comment créer une cryptomonnaie ?

Il faut savoir que la cryptomonnaie devient de plus en plus populaire et a de nombreux avantages. De nombreuses personnes trouvent donc un intérêt à...